Forum Culture Média Economie

Antonio Fiori : Peut-on éviter une restructuration des dettes publiques en Europe ?

Spread the love

La nature a pris de ce côté d’autres précautions encore. Il n’y a pas deux siècles ni presque deux pays qui soient arrivés là-dessus à la même conclusion ; et la conclusion d’un siècle ou d’un pays, est un sujet d’étonnement pour un autre. En soi, le principe pollueur-payeur est une bonne idée. Oui, elle sait à quoi s’en tenir sur ces messieurs. La théorie du marché est complètement muette sur la nature du régime politique dès lors que l’État de Droit est respecté. La nécessité du sacrifice, dans bien des cas, est un mauvais numéro ; on le tire pourtant, on le place sur son front, non sans quelque fierté, et on part. Le traité « La Méthode » indique comment Archimède procédait pour déterminer des aires et des volumes. Certains secteurs, comme la fourniture d’énergie et la fabrication industrielle, ont largement contribué à réduire les émissions de carbone, certes encouragés par une réglementation stricte. Elle tend par là, comme la science moderne et même beaucoup plus qu’elle, à marcher en sens inverse de la pensée antique. Les extrêmes à droite comme à gauche sont renforcés. Avec le départ du plus grand porteur de l’économie monétariste en Europe, les gouvernements se mettront beaucoup plus facilement d’accord. Venez maintenant, dit le sénateur, vous verrez une chose bien différente. Il aurait pu arriver de temps en temps à des pêcheurs, s’aventurant au large des côtes d’Irlande ou de Bretagne, d’apercevoir au loin, à l’horizon, un navire américain filant à toute vitesse contre le vent — ce que nous appelons un bateau à vapeur. Ou bien on peut les comparer aux chefs d’armée, dont les forces ont coutume de croître à proportion de leurs victoires, et qui ont besoin de plus de conduite pour se maintenir après la perte d’une bataille, qu’ils n’ont, après l’avoir gagnée, à prendre des villes et des provinces : car c’est véritablement donner des batailles que de tâcher à vaincre toutes les difficultés et les erreurs qui nous empêchent de parvenir à la connoissance de la vérité, et c’est en perdre une que de recevoir quelque fausse opinion touchant une matière un peu générale et importante ; il faut après beaucoup plus d’ad Notre nature morale, prise à l’état brut, différerait alors radicalement de celle de nos plus lointains ancêtres. L’écrasement des prix paraît être une donnée structurelle et la tentation est grande de poursuivre le mouvement. La mondialisation des services est en route ! Ajoutons que, plus la science avance, plus ses découvertes suggèrent d’inventions ; souvent il n’y a qu’un pas de la théorie à l’application; et comme la science ne saurait s’arrêter, il semble bien, en effet, qu’il ne doive pas y avoir de fin à la satisfaction de nos anciens besoins, à la création de besoins nouveaux. L’excès de nos dépenses publiques devient terrifiant, soit 8 points de PIB de plus que la moyenne des autres pays de la zone euro en 2011 et 9 points en 2012 ! Mais dans un cas comme dans l’autre, son rôle se borne à transmettre et à diviser du mouvement. Mais c’était assez, sinon pour édifier de toutes pièces la métaphysique, ou philosophie première, au moins pour la fonder. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » L’endroit le plus sombre est sous la lampe ». On doit, il est vrai, reconnaître, en général, que l’introduction de toute règle morale a dû partout s’opérer d’abord sous les inspirations théologiques, alors profondément incorporées au système entier de nos idées, et aussi seules susceptibles de constituer des opinions suffisamment communes. Aucun État n’est tout à fait grand, s’il n’a reçu d’un art ses lettres de civilisation. Le musée héberge des collections permanentes, que je n’ai pas vues, et des expositions. Selon l’instituteur, c’était vrai il y a une dizaine d’années, les classes étaient de 45 élèves mais en 2015 il est un enseignant heureux avec une trentaine d’élèves par classe. Décriée, la proposition a au moins un mérite. Même, comme nous essaie­rons de le montrer, la « subjectivité » des qualités sensibles consiste surtout dans une espèce de contraction du réel, opérée par notre mémoire. Du moment où la théologie du christianisme ne lui paraissait pas vraie ou d’origine divine, du moment où il ne pouvait croire à cette étrange histoire d’un Dieu crucifié, ni prévoir qu’un système reposant sur une semblable base fût l’influence rénovatrice que l’on sait, le plus doux et le plus aimable des philosophes et des souverains conduit par un sentiment solennel de devoir, dut autoriser la persécution du christianisme.

Archives

Pages