Forum Culture Média Economie

Antonio Fiori : Vers une étatisation?

Spread the love

En concentrant leur gestion, elles pourraient « gratter les fonds de tiroirs » à périmètre égal. A l’heure de la maritimisation de l’économie, des foyers de pauvreté sont frôlés par les flux maritimes du commerce international et les richesses qui transitent par la mer, toujours plus nombreuses. Imaginez les PDG de Renault, de Bic ou de Coca-Cola accablant les politiques publiques pour justifier l’échec de l’Avantime, du parfum Bic ou du New Coke… Un atout décisif dans une économie de la connaissance qui valorise avant tout les idées et l’innovation. « La main d’œuvre est en train de diminuer même si sa qualité peut s’améliorer, le taux d’investissement a atteint ses limites, même si sa composition doit changer. Mais posez cette incandescence, la matière en ébullition se coulera sans peine dans le moule d’une doctrine, ou deviendra même cette doctrine en se solidifiant. L’histoire allemande n’est-elle qu’un long fleuve tranquille fait de réformes paisibles ? Cette chaîne indéfinie de causes et d’effets qui se succèdent, chaîne dont l’événement actuel forme un anneau, constitue essentiellement une série linéaire. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » La vérité est le point d’équilibre de deux contradictions ». Cette caractéristique est peut-être l’une des plus marquantes parmi celles qui distinguent le Brésil des autres BRICS. Cela a été fait. Pourtant, l’adoption de ce projet de loi ne clôt pas le débat sur la régulation de l’offre de jeux en ligne. Ces travaux ont notamment inspiré l’évolution du droit de la concurrence en matière d’infrastructures ferroviaires, portuaires et aéroportuaires, mais aussi de systèmes de réservation par ordinateur, de systèmes d’exploitation d’ordinateur ou de propriété intellectuelle. Quoique d’abord indispensable, à tous égards, le premier état doit désormais être toujours conçu comme purement provisoire et préparatoire ; le second, qui n’en constitue réellement qu’une modification dissolvante, ne comporte jamais qu’une simple destination transitoire, afin de conduire graduellement au troisième ; c’est en celui-ci, seul pleinement normal, que consiste, en tous genres, le régime définitif de la raison humaine. L’état d’âme était là, préfiguré sans doute avec d’autres, et n’attendait qu’un signal pour se déclencher. L’histoire nous enseigne des leçons particulièrement intéressantes à cet égard. Je voudrais me tenir debout sur une terre libre avec un peuple libre. On a cru et déclaré pendant longtemps, et l’on répète encore, que le meilleur moyen d’apporter un remède aux imperfections de l’état présent, est d’éclairer le peuple. Elle est là, couchée sur un lit large et bas, nue jusqu’à la moitié du corps, et très belle de traits. Une courbe ovale, qui diffère peu d’un cercle, différera encore moins d’une ellipse choisie convenablement ; mais, pour regarder le mouvement elliptique comme une loi de la nature, il fallait partir de l’idée que la nature suit de préférence des lois simples, comme celles qui nous guident dans nos spéculations abstraites ; il fallait trouver dans la contemplation des rapports mathématiques des motifs de préférer, comme plus simple, l’hypothèse du mouvement elliptique à celle des mouvements circulaires combinés. C’est ici que les naturalistes cessent de s’accorder. Il s’agit toujours, au fond, d’une interversion de rôles, et d’une situation qui se retourne contre celui qui la crée. Parce que le sujet hypnotisé finit par avoir chaud quand on lui répète avec insistance qu’il a chaud, il ne suit pas de là que les paroles de la sugges­tion soient déjà chaudes. Et c’est parce que Kant crut que nos sens et notre conscience s’exercent ordinairement dans un Temps véritable, je veux dire dans un Temps qui change sans cesse, dans une durée qui dure, c’est parce que, d’autre part, il se rendait compte de la relativité des données usuelles de nos sens et de notre conscience, qu’il jugea la métaphysique impossible autrement que par une vision différente de celle des sens et de la conscience, — vision dont il n’apercevait d’ailleurs au­cune trace chez l’homme. Le « baril » précède donc de quelques mois « le gaz ». Une variété de régimes favorables est spécifiquement adaptée ou ciblée sur les seules PME : taux réduit d’imposition, régime des entreprises nouvelles, avantages fiscaux sur des territoires fragilisés, pour n’en citer qu’une faible poignée. Et ce fut là, dit Tacite, l’antique dessein de ceux qui fondèrent des villes : vetus urbes condentium consilium. La chute brutale des cours du brut, conséquence des choix radicaux des Etats-Unis dans l’exploitation des gaz et pétrole de schiste, se retrouve donc mécaniquement dans le prix du gaz vendu en Europe. Derrière les décennies perdues japonaises à partir de l’aube de 1990, il y a, on le sait, un violent mouvement de décélération démographique. On était entre « civilisés », mais l’instinct politique originel avait fait sauter la civilisation pour laisser passer la nature. Sans nous engager ici dans une discussion qui ne serait pas à sa place, bornons-nous à constater que le mouvement immédiatement perçu est un fait très clair, et que les difficultés ou contradictions signalées par l’école d’Élée concernent beau­coup moins le mouvement lui-même qu’une réorganisation artificielle, et non viable, du mouvement par l’esprit.

Archives

Pages