Forum Culture Média Economie

Jean-Thomas Trojani : La fable de l’intégration et de la convergence

Spread the love

Comment une métropole solidaire pourrait-elle se construire en conservant des paradis fiscaux? Telle est la question de l’habitation des planètes par des êtres vivants et animés. Les Nationalistes, dont c’est le métier d’être patriotes, devraient donner des réponses exactes, fournir des formules précises. Depuis que, par l’entremise de ses différentes antennes nationales, la BCE a officiellement commencé ses achats de titres au début du mois de mars, la tendance s’est accélérée. On aime à se prouver à soi-même sa supériorité. Au début, on voit la vie en rose ; mais quand arrivent les difficultés ? La prime à la flexibilité discutée précédemment est prévue pour ne durer qu’un an, à titre expérimental. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Il faut imiter la source qui ne se tarit pas et non pas l’averse qui inonde la montagne ». Cet accueil favorable par le droit des procédures collectives a incontestablement marqué un tournant dans la tradition juridique française peu favorable aux créanciers financiers d’entreprises en difficulté. Si l’on veut parler de croissance, il ne faut pas chercher bien loin pour en trouver une, qui est vertigineuse : celle de l’économie financière, par opposition à l’économie réelle. Mais je dois dire que, sans compter les enfants assistés, cent mille nourrissons meurent annuellement en France de faim et de misère. C’est sur la forme même de la vie, au contraire, qu’est moulé l’instinct. Le nouveau millénaire avait débuté avec la fantastique bulle internet amplifiée par la crainte du bug de l’an 2000. Et ce sont les services financiers qui en constituent l’essentiel. Il faut montrer à ceux qui ne désirent pas la liberté et qui ne voudraient pas s’en servir, que s’ils permettent à autrui d’en faire usage sans obstacle, ils peuvent en être récompensés de quelque façon appréciable. Or, depuis 2009, le parti républicain fait face à une radicalisation de son aile droite. C’est ce souvenir que l’observateur a vu, autant et plus que l’inscription elle-même, Bref, la lecture courante est un travail de divination, mais non pas de divination abstraite : c’est une extériorisation de souvenirs, de perceptions simplement remémorées et par conséquent irréelles, lesquelles profitent de la réalisation partielle qu’elles trouvent çà et là pour se réaliser intégralement. Le ballon rond représente tout à la fois le sport-roi en Afrique et une plate forme exceptionnelle de relation décomplexée entre l’Afrique et la France. Ainsi, de ce qu’un corps nous a fait éprouver la sensation de saveur acide, nous pouvons bien conclure, en vertu d’expériences antérieures, qu’il doit avoir aussi la propriété de s’unir chimiquement aux bases salifiables et celle de se transporter au pôle positif de la pile, quand on décompose par un courant voltaïque le produit de cette union ; mais nous n’en restons pas moins dans une ignorance invincible sur la question de savoir pourquoi les composés chimiques, bien caractérisés par cette double propriété, agissent sur l’organe du goût de manière à nous procurer la sensation de saveur acid On dirait de même : « Les gestes d’un orateur, dont aucun n’est risible en particulier, font rire par leur répétition. Enfin elle donne une impulsion à la rémunération des capitaux en dollar (car une première hausse laisse en entrevoir d’autres…) et incite par là des transferts des mauvaises monnaies vers les bonnes… Cette loi s’applique aux petits faits comme aux grands. L’Etat, actionnaire principal a donc pratiqué un taux de prélèvement des dividendes de 66% des richesses produites par l’entreprise. C’est la chose qu’il devrait vouloir, de toutes ses forces, et vouloir seule. Il est absurde, dites-vous, d’agiter de telles questions, parce qu’entre ce qui est éternel et ce qui ne l’est pas, il n’y a aucun terme commun. D’abord, la condition morale et mentale du peuple a été faite trop pitoyable pour qu’il puisse prendre conscience de son pouvoir en dehors de la pression d’une influence extérieure ; un grand danger seul peut réveiller le peuple et le rappeler à lui-même.

Archives

Pages